RENFORCEMENT DE LA FORMATION DES ELECTRICIENS A L’ELECTRICITÉ PHOTOVOLTAIQUE

Région :                             Fada n’Gurma, région de l’Est, Burkina Faso

Axes :                                 Formation et insertion professionnelle

Partenaires :                       TIN TUA, Centre de formation régional (ANPE), Centre de formation professionnelle (CFP)

Durée du projet :                  2 ans

Date de lancement :             Février 2017

Budget total :                        1 033 632 K€

Contributeurs financiers :     Acting For Life, Air France

 

Le Contexte

20% en moyenne des 17 millions de burkinabés ont accès à l’électricité. En zone rurale, cette proportion atteint à peine 3% de la population. La majorité de la puissance électrique du pays provient de l’énergie thermique. Outre la problématique environnementale, la dépendance aux hydrocarbures importés pèse donc lourdement sur la facture énergétique des ménages, des opérateurs économiques ou de l'Etat. L’énergie solaire constitue la ressource naturelle la plus abondante au Burkina Faso, et constitue à ce titre, une solution envisagée par de nombreux acteurs pour améliorer leur accès à l’électricité. Son potentiel demeure faiblement exploité, mais cette source d’énergie séduit aussi bien les acteurs économiques que les particuliers, et le pays s’est engagé à accorder une part importante aux énergies renouvelables dans le mix énergétique (50% d’ici 2030). Cependant, malgré l’engouement, la formation professionnelle en électricité n’inclut toujours pas à l’heure actuelle l’énergie solaire dans ses curricula et la qualité et la pérennité des installation solaires pâtissent encore souvent de ce manque de compétences.

L’Action

Le projet envisagé vise à améliorer la qualité de la formation en électricité photovoltaïque. Acting for life et son partenaire Tin Tua travailleront en lien avec deux centres de formations (public et privé) pour intégrer au sein de formations existantes une spécialisation en électricité solaire. 90 jeunes suivant un cursus en électricité générale seront donc formés au solaire en complément de leur formation diplômante. Des chantiers écoles  seront également l’occasion de travailler au développement économique et sociale de la région de l’Est grâce à l’électrification des services publics ou communautaires.

Les indicateurs clefs

90 jeunes électriciens en devenir (en BEP/BQP) sont formés au photovoltaïque

Suivi en cours de formation et préparation à l’insertion post-formation

Réalisation  de chantiers d’électrification de structures communautaires ou publiques

Implication de professionnels dans l’évaluation et les comités de suivi

Elaboration d’un programme de formation complet  en  électricité solaire

Les Impacts et co-bénéfices

Amélioration de la qualification dans le secteur du bâtiment et des infrastructures régionales

Amélioration de l’accès à une électricité durable dans la région de l’Est

Développement de la formation en région 

Renforcement de la formation tant dans les contenus et que dans les modalités pratiques par des chantiers –écoles

Renforcement des partenaires

Développement et d’amélioration de l’emploi dans ce secteur

Reconnaissance officielle des programmes de formation en électricité photovoltaïque

Partenaires sur le territoire

Née en 1989, l’Association Tin Tua (ATT) a pour objectif de promouvoir un développement durable par le biais de l’alphabétisation, de l’innovation pédagogique et de la formation. Impliquée dans le secteur de l’électrification solaire depuis plus de dix ans, l’association a développé une solide expertise de cette thématique. De par son appui aux groupements villageois dans toute la région, ATT jouit d’un ancrage important en milieu rurale. ATT cordonnera localement le projet en lien avec les centres de formations partenaires : ANPE et CFP.