APPUI À LA PRÉSERVATION DES ECOSYSTÈMES ET DE LA BIODIVERSITÉ GRÂCE À L’AGROPASTORALISME

Région :                                Région des Savanes, Kara, Centrale et des Plateaux

Axes :                                   Accès aux marchés

Partenaire :                          RAFIA, ETD, ARED, FENAPFBVTO

Durée du projet :                  2 ans

Date de lancement :             Janvier 2014

Budget total :                        704 K€

Contributeurs financiers :     Agence Française de Développement, Air France, Fondation AnBer

 

Le contexte

Dans le contexte spécifique du Togo, cette gestion partagée et durable des ressources souhaitée se heurte aujourd’hui à la précarité du foncier pastoral, aux manques de concertation et accords entre les divers utilisateurs de ces ressources, et à l’insuffisance de dialogue avec les acteurs en charge de la protection des ressources : il est important de trouver l’équilibre entre d’un côté les besoins de sécurisation des pistes de passage des animaux, et, de l’autre, la protection des aires protégées et de la biodiversité des écosystèmes.

L’Action

A travers ce projet, Acting for Life et ses partenaires ont entrepris en 2014 de renforcer le dialogue entre les Acteurs Non Etatique répondant aux enjeux locaux et nationaux de la gestion concertée des ressources naturelles liés au convoyage à pieds du bétail au Togo en périphérie des aires protégées débouchant sur la sécurisation et l’aménagement des passages d’animaux. Les associations de riverains des forêts classées, des aires protégées et les associations d’éleveurs sont en mesure de se concerter et de prendre des positions communes sur les enjeux de la gestion durable des ressources naturelles liés à la mobilité de l’élevage en s’appuyant sur des outils d’animation fonctionnels. 

Les indicateurs clefs et impacts

  • 300 personnes clés issues des groupes cibles ont participé aux ateliers de débats informés et ont partagé l’apport de l’agropastoralisme dans la préservation des aires protégées
  • 60 animateurs sont formés à l’utilisation et à la démultiplication du Module de formation et d’animation sur le Commerce du Bétail
  • 12 ateliers de débat informé sur les enjeux de l’élevage et du commerce du bétail en lien avec la préservation de l’environnement et 10 visites d’échanges des acteurs clés de la filière au niveau transfrontalier ont été organisées
  • Des investissements productifs sont réalisés et gérés de façon inclusive et transparente.

Approche innovante et cohésion entre acteurs

  • Cohésion transfrontaliers novateurs entre les régions 
  • Un appui à un secteur de production stratégique tant au niveau local que national et un transfert de compétences aux partenaires et associés du projet ainsi qu’aux services techniques des collectivités garantissent les avancées  
  • Une diminution des dégâts et un apaisement des conflits.
  • Une contribution au processus de consolidation des zonages du complexe Oti Kéran Mandouri et des plans de développement de territoire dans un contexte de décentralisation

Les groupes cibles

Des groupes cibles diversifiés : Unions Villageoises de Gestion des Aires Protégées et leur démembrement au niveau local, les associations d’éleveurs, les organisations de commerçants et d’exportateurs, les organisations de la société civile, les collectivités territoriales, les services déconcentrés de l’Etat en lien avec l’élevage et la préservation des ressources naturelles.